Abidjan │ AFIA Mala, retour aux sources …

1 semaine ago
145 Views

« Identité », arrangé par Joël Azeto à Lomé et enregistré par Ambroise Voundi (à Paris) est la somme d’un hommage – sous la cadence d’un rythme traditionnel et authentique – qu’elle rend à la terre, l’air, l’eau et le feu.

La Togolaise AFIA Mala est attendue à Abidjan ce 7 novembre 2019. Pendant son séjour abidjanais, AFIA Mala sera la marraine, le 9 novembre, de la finale du concours STAR Dream Maker Music. Auteure d’un récent album dénommé « Identité », AFIA Mala marque, musicalement, un retour aux sources mettant en évidence dans son expression musicale l’identité culturelle et la tradition togolaise.

« Identité », arrangé par Joël Azeto à Lomé et enregistré par Ambroise Voundi (à Paris) est la somme d’un hommage – sous la cadence d’un rythme traditionnel et authentique – qu’elle rend à la terre, l’air, l’eau et le feu. Quatre éléments constitutifs de la vie. Bercé d’amour et de message de paix, « Identité » invite à l’amélioration de la condition de la femme et de l’enfant. A juste titre, Afia dénonce l’injustice et la guerre.

A travers Identité, Afia Mala rend hommage à la terre, l’air, l’eau et le feu

Cette nouvelle production (septembre 2019) discographique de la Diva de la musique togolaise qui fait voyager au cœur de la tribu Ewé dont elle est issue, vient briser une long silence après l’album « Afia à Cuba » enregistré avec le célèbre Orquesta Aragon, en 2008.
Le temps, n’a en rien altéré le timbre vocal de la chanteuse. C’est en 1974 que AFIA Mala (Afiwavi Mawulana Catherine Missohou, à l’état-civil) débute sa carrière au Palais des Congrès de Lomé. La chanson et la valeur du chant, c’est aux côtés de sa mère, Mélanie Lissassi-Missohou, qu’elle les apprend dès son jeune âge. « Djalele » sera son premier disque (2 titres : Aleluya, Djalele), un (45 tours), enregistré en 1979 avec l’orchestre Black Santiago.

AFIA Mala est attendue à Abidjan ce 7 novembre 2019

Ce premier titre sera suivi en 1981 de « Lonlon Vévié » (5 titres) – produit par Assane Salam, Label Malpani Industries ‎ – dont la musique est arrangée par feu l’Ivoirien Jimmy Hyacinthe qui y joue la guitare (lead) et la percussion.
« C’est naturellement que la musique est venue à moi », soutient la chanteuse quand il s’agit de raconter ses premiers pas. Jeune, elle baigne dans l’ambiance de « Habobo » ou « l’ensemble des amis », l’institution que dirigeait sa génitrice entourée de femmes qui y jouaient des tam-tams, fabriquaient des instruments de musique, composaient les chansons, etc.

Outre sa carrière d’artiste, AFIA Mala a fondé en 2006 « Vie et vivre », sa fondation qui compte plus de 300 enfants des milieux défavorisés. La fondation qui encourage les enfants à prendre le chemin de l’école, intervient dans la construction d’écoles et l’éducation, distribue des fournitures scolaires, etc.

Koné SAYDOO

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Aimez-vous ShowbizAfrique.com ? Dites-le à vos amis !